881_p._20_delfino_2.jpg

Information et conseil sur la réforme dans la branche sanitaire, sociale et médico-sociale

Rédigé par . Publié le 15 septembre 2015. Mis à jour le 12 mars 2019.

“Grâce à cette convention, nous avons gagné en visibilité auprès des cadres qui généralement connaissent peu le secteur sanitaire, social et médico-social”, explique Jean-Pierre Delfino, le directeur général d’Unifaf, à propos du renouvellement de la convention avec l’Association pour l’emploi des cadres (Apec), dont la signature a été annoncée le 14 septembre.

Cette convention met à disposition des adhérents de l’Opca une gamme de services élargis, grâce à la mutualisation des outils d’expertises des deux partenaires, dont l’observatoire de la branche, tandis que sa prolongation permet d’adapter son contenu aux évolutions induites par la loi du 5 mars 2014.

L’Apec comme Unifaf ont été retenus comme opérateurs pour le conseil en évolution professionnelle (CEP). L’un des objectifs de la nouvelle convention, signée le 8 juin et dont la durée s’étend jusqu’au 31 décembre 2016, est de proposer une prestation homogène à l’ensemble des adhérents de la branche sanitaire, sociale, médico-sociale à but non lucratif, souligne Jean-Pierre Delfino. “Nous avons développé ensemble des ateliers méthodologiques pour l’accompagnement des cadres. Nous partageons avec l’Apec une culture de la proximité, nous sommes présents avec nos délégations dans toutes les régions et ils ont un maillage particulièrement important du territoire. L’Apec s’intéresse particulièrement à notre secteur qui offre de belles perspectives trop méconnues, aux cadres sur les fonctions transversales.”

Des actions en interne et en direction des bénéficiaires

Depuis 2014, dans la cadre de cette convention, les deux partenaires ont multiplié les actions, tout autant en direction de leurs équipes respectives que des publics qu’ils accompagnent. C’est l’exemple d’animation conjointe de réunions pour garantir une articulation de leurs prestations, de la multiplication des ateliers sur des thèmes comme l’optimisation des pratiques de recrutement dans le secteur associatif ou l’entretien professionnel pour les adhérents d’Unifaf… Dans ce cadre, une dizaine de diagnostics ressources-humaines ont été organisés pour des structures adhérentes d’Unifaf par des experts de l’Apec, tandis que les équipes de l’Opca participent aux “matinales” de l’Apec, sur les opportunités d’emplois dans le secteur de l’économie sociale et solidaire.

Avec cette nouvelle convention, les partenariats et animations communs devraient se multiplier toujours sous l’angle du recrutement, des services RH apportés aux adhérents ou sur les différents outils développés par la réforme. Il est prévu également d’établir des plans d’actions territoriaux qui seront signés entre les délégations régionales et locales de chacun des partenaires, pour encadrer et développer les actions conjointes. Il s’agira par exemple de favoriser la connaissance des critères d’éligibilité pour le financement du compte personnel de formation ou d’autres dispositifs chez Unifaf auprès des équipes de l’Apec, ou encore, de mener des actions pour le rapprochement entre des employeurs de ce secteur et des candidats potentiel.

Centre Inffo vous conseille également