Top départ pour la quatrième édition du mois de l’économie sociale et solidaire en Île-de-France

Par - Le 01 novembre 2011.

Le coup d’envoi de la quatrième édition du mois de l’économie sociale et solidaire (ESS) a été donné le m25 octobre. L’événement, co-organisé par la Chambre régionale de l’économie sociale et solidaire d’Île-de-France (Cress IDF), le Conseil régional et l’Atelier, s’articulera, tout au long du mois de novembre, verra plus de 150 manifestations organisées par les entreprises de l’ESS franciliennes en direction des jeunes de 18 à 25 ans.

“Le mois de novembre sera l’occasion, pour ces jeunes, de découvrir les emplois de l’économie sociale et solidaire, annonce Éric Forti, président de la Cress IDF, des emplois qui ont du sens et qui démontrent que la démocratie peut faire partie du quotidien d’une entreprise.” À ce titre, 87 % des 18-25 ans interrogés à l’occasion d’un sondage CSA-Jeun’Ess (voir encadré) en juin 2011 avouent se sentir proches des principes défendus par l’économie sociale et solidaire. Même si le même sondage indique que seuls 7 % des lycéens et étudiants ont une idée précise de ce qu’est l’ESS !

L’information est donc essentielle. “Créer une entreprise à finalité solidaire et environnementale, c’est possible”, affirme Jean-Marc Brûlé, président de l’Atelier (et conseiller régional Europe Écologie). “Nous le démontrerons dans les manifestations que nous dédions aux jeunes cette année”, avertit-il.

Au-delà de l’effet de mode et des intentions louables, ce mois de l’ESS répond également à une problématique d’ordre social : le mal-être des jeunes croît au même rythme que leur taux de chômage (estimé à 24 %). L’objectif des manifestations organisées durant ce mois, dont certaines se veulent d’ailleurs plus festives que professionnelles, demeure avant tout de prouver à cette génération que des perspectives d’emploi éthiques existent. “La Région Île-de-France souhaite offrir aux entreprises relevant de l’ESS les mêmes chances de développement qu’aux autres”, explique pour sa part Jean-Paul Planchou, vice-président du Conseil régional en charge du développement économique. “La Région a investi, depuis 2005, plus de 70 millions d’euros dans l’ESS. Nous nous associons donc, comme chaque année, à cette opération de sensibilisation car l’économie sociale et solidaire concilie création de richesses et utilité sociale et environnementale.”

Conférences, concerts, spectacles, débats et rencontres ponctueront donc ce mois de novembre. Un défi en faveur de l’insertion de la jeunesse dans une région où deux salariés sur cinq relevant de l’ESS sont aujourd’hui âgés de 45 ans et plus. À l’horizon 2025, près de 150 000 d’entre eux seront en retraite. Assurer le renouvellement des générations se révèle donc crucial pour ce secteur de l’économie.

([LA CRESS IDF

La Chambre régionale d’économie sociale et solidaire d’Île-de-France regroupe des institutions de la coopération (Bred, Crédit mutuel, Union régionale des coopératives de production, etc.), de la mutualité (Unions mutualistes départementales, Macif, Maif), Matmut, GMF, etc.), des associations (Uriopss, Comité régional olympique, Ligue de l’enseignement, etc.), de l’économie solidaire (Césif, etc.), de fondations, et enfin les organisations d’employeurs (Usgeres, Unifed). )]

([L’ATELIER

Association créée à l’initiative du Conseil régional d’Île-de-France, de la Cress IDF, de collectivités territoriales et des acteurs du secteur, l’Atelier est un pôle d’expertise de la création d’activités sociales et solidaires en Île-de-France. Il conseille les futurs entrepreneurs de l’ESS dans le lancement et l’amorçage de leur entreprise. Il les oriente vers des partenaires techniques et financiers qui leur permettront de développer et concrétiser leurs innovations. L’Atelier a également un rôle de conseil auprès des collectivités territoriales. Enfin, il sensibilise le grand public par le biais notamment de l’“entrepreneuriat social”. Basé à Paris, l’Atelier est ouvert au public.)]

([LE PROGRAMME JEUN’ESS

Jeun’Ess est un programme destiné à mieux faire connaître l’économie sociale et solidaire aux jeunes. Il associe le ministère des Solidarités et de la Cohésion sociale, celui de l’Éducation nationale, de la Jeunesse et de la Vie associative, la Caisse des dépôts et six entreprises et fondations de l’économie sociale : Maif, MGEN, Fondation Crédit coopératif, Fondation Groupe Chèque déjeuner, Fondation Macif, Fondation la Mondiale. )]

Centre Inffo vous conseille également

Publicité
Keytoform