Services à domicile – Pour la professionnalisation des métiers

Par - Le 16 septembre 2011.

Aux yeux de l’Union nationale de l’aide, des soins et des services à domicile (Una), “les services à la personne constituent des métiers d’avenir”. Une conviction que vient accréditer une récente enquête de Pôle emploi, qui, dans son bilan des besoins en main-d’œuvre pour l’année 2011, a déterminé que, dans 386 bassins d’emploi (en métropole et dans les Dom), existait une réelle nécessité d’emplois liés aux services à domicile.

Aussi, le 2 septembre dernier, André Flageul, président de l’Una, et Christian Charpy, directeur général de Pôle emploi, ont signé un accord d’une durée de trois ans portant sur le développement de ce secteur d’activité. Un accord comprenant, entre autres, un volet consacré à la promotion des formations des demandeurs d’emploi vers les métiers d’auxiliaires de vie sociale, de techniciens d’intervention sociale et familiale, d’aide médico-psychologique, d’aide-soignant, d’infirmier à domicile, de coordinateur de soins ou de responsable de secteur dans le domaine des services à domicile. Promotion, certes, mais aussi sécurisation des parcours, avec le développement d’une politique de GPEC en fonction de besoins établis dans les bassins d’emploi, sans oublier la lutte contre l’illettrisme et la fiabilisation des recrutements.

Les signataires ont tenu à étendre leur collaboration en direction des salariés des structures mandataires du réseau Una, afin, précisément, d’étendre au maximum ces initiatives de sécurisation. Une première expérimentation, baptisée “Centre de ressources Una” sera déployée afin de communiquer auprès des particuliers requérant une aide à domicile.

“L’Una, par cette collaboration, réaffirme sa volonté d’être un acteur de premier plan dans le secteur de l’économie sociale et solidaire”, a souligné André Flageul à l’occasion de la signature de l’accord. “En proposant de véritables parcours professionnels à des candidats en difficulté d’accès à l’emploi, notre réseau participe à la dynamique positive du développement des métiers à domicile : des emplois non délocalisables !” Pour Christian Charpy, cet accord marque “l’encouragement de l’embauche de demandeurs d’emploi, notamment parmi les plus exposés au chômage de longue durée : jeunes, seniors, personnes handicapée, etc. Pôle emploi souhaite favoriser leur insertion sur le marché du travail en fonction des possibilités, des parcours professionnalisants dans un secteur porteur”.

Centre Inffo vous conseille également