UDI – Pour une “Agence nationale de formation professionnelle”

Par - Le 01 juin 2013.

“Une réorientation des financements de manière plus efficiente
notamment et dans un premier temps, en mettant en place un Agence nationale de formation professionnelle qui concentrerait toute l’information dans ce secteur et ferait des préconisations à chacun des organismes.” C’est ce que propose Jean-Louis Borloo, président de l’UDI (Union des démocrates et indépendants). Un an après l’élection de François Hollande à la présidence de la République, il a donné, lui aussi, une conférence de presse, pour proposer l’élaboration d’une “loi d’union républicaine pour le redressement”. Dans ce cadre, il demande une évolution de la répartition de la taxe d’apprentissage. Considérant que l’accès au premier emploi est l’une des priorités des étudiants et des jeunes travailleurs, il souhaite “la mobilisation de tous les élus pour soutenir les 100 000 contrats d’avenir” et propose “un programme de doublement de l’apprentissage” ainsi que “le recrutement de 150 000 apprentis dans les trois fonctions publiques”.

Centre Inffo vous conseille également