Bourgogne – L’accompagnement des transitions professionnelles

Par - Le 01 février 2014.

La Région fait de la formation des
chômeurs une priorité pour 2014,
avec un budget de 61 millions
d’euros (sur un budget primitif de
775 millions et un budget de fonctionnement
qui diminue de 1,5 %).
Chaque année, ce sont environ
300 formations qui sont proposées
et selon les cas, la Région peut
rémunérer certains stagiaires.
Pour 2014, elle a choisi de reconduire
les “chèques formation”
(un million d’euros), programme
qui permet aux Bourguignons de
s’engager dans une formation qui
ne figure pas dans le catalogue
régional. Elle choisit aussi de
faire bénéficier les stagiaires de
la formation continue qui ne sont
pas indemnisés par Pôle emploi,
d’une rémunération (11 millions)
et de financer les Écoles de la
deuxième chance (550 000 euros).
Elle propose également des
prestations d’accompagnement
aux candidats à la validation
des acquis de l’expérience
(90 000 euros).

Pour les CFA

Plus de 21 millions d’euros sont
dédiés aux trente-trois CFA. Cette
subvention annuelle permet à ces
derniers d’assurer les charges de
fonctionnement (notamment les
frais de personnel) et d’accueillir
leurs apprentis dans les meilleures
conditions. La Région
a décidé de réserver environ
3 millions d’euros au forfait
transport-hébergement-restauration
(THR), destiné à soutenir
le pouvoir d’achat des familles
d’apprentis lors des semaines
passées en CFA.

Le Conseil régional dispose de la
compétence légale en matière de
formations sanitaires et sociales
(une cinquantaine en Bourgogne).
Il a choisi de lutter contre la
désertification des territoires
ruraux en personnels médicaux,
notamment par le financement
des instituts de formation en soins
infirmiers ou d’aides-soignants. Il
accorde environ 15,5 millions aux
différentes écoles de formation
paramédicale et de sages-femmes
de la Région, une dotation de fonctionnement
de 3,5 millions d’euros
à l’Institut régional supérieur du
travail éducatif et social (Irtess),
et 542 000 euros à l’institut de
formation sanitaire et sociale de
la Croix-Rouge.

Aide à la reconversion

L’Association régionale pour
l’insertion et la qualification
dans le secteur du bâtiment et
des travaux publics (Ariq-BTP)
Bourgogne poursuit sa mission
d’orientation et d’accompagnement
des transitions professionnelles.
Elle offrira une immersion
en entreprise à une soixantaine
de chômeurs, destinée à valider
leur orientation vers l’un des
métiers du BTP. Elle réserve une
enveloppe de 100 000 euros à ces
projets.

Par ailleurs, dans le cadre de
son plan pour les continuités
professionnelles, conçu en
particulier pour les salariés les
plus fragilisés dans leur emploi,
le Conseil régional prévoit le
versement d’une subvention de
plus de 174 000 euros à des PME
engagées dans un processus de
formation ou de reconversion de
leur personnel. Cette aide sera
versée, au titre du dispositif
de l’appui régional à l’effort de
formation des entreprises (Arefe)
à Agefos-PME, qui organisera
des actions collectives dans le
domaine de la gestion des
ressources humaines des entreprises
et de la sécurisation des
parcours des salariés.

Centre Inffo vous conseille également