Orientation, alternance et compétences transversales inscrits à l’ agenda européen

Inffo formation n° 865 – 1er-14 novembre 2014 – Célia Coste

Par - Le 01 novembre 2014.

Les 9 et 10 octobre
derniers,
l’agence Erasmus+ France édu
cation et formation (2E2F) orga
nisait à Paris un séminaire[ 1 ] Avec la participation de la
Commission européenne, sous l’égide
d’un comité de pilotage composé de
six ministères et onze grands acteurs
nationaux.

dans
le cadre de l’Agenda européen
pour la formation des adultes
(AEFA).
À
l’ordre du jour
: la présentation
du bilan d’expérimentations de
trois comités opérationnels [ 2 ] “Promotion de l’alternance
:
quels partenariats pour une entrée
en alternance réussie
?”
; “Acteurs
de l’orientation et accompagnement
des adultes peu qualifiés”
;
“Évaluer les compétences
transversales : outils, techniques,
méthodes”.

et
d’un plan d’action autour du thème
des compétences fondamentales
pour les adultes peu qualifiés.

Innover pour favoriser
la qualité de l’offre


Verdict
?
“Les pistes de réflexion
proposées sont en parfaite
adéquation avec le programme
européen. Ce dernier s’est fixé
le cap de promouvoir à l’échelle
de tous les pays de l’Union la for
mation professionnelle, de faire
valoir l’investissement et non
pas le coût et de mettre la prio
rité sur les publics qui ont le plus
besoin d’être formés”,
a relevé
Dana-Carmen Bachmann, cheffe
d’unité formation professionnelle
et éducation des adultes à la
Commission européenne.
L’agence a engagé depuis deux
ans des études et des expérimen
tations soutenues par la coordina
tion française de l’AEFA.

Vers un “territoire
apprenant”


Les travaux menés par l’agence
peuvent permettre d’accompagner
ces changements avec davantage
de souplesse.

“La première synthèse pousse à
nous réinterroger sur le territoire
pour qu’il mute vers un territoire
apprenant, afin d’optimiser l’en
trée en alternance,
a observé le
consultant Jean Vanderspelden,
évaluateur externe AEFA.
Quant
au renforcement des compétences
transversales, l’enjeu se situe
dans le fait de toucher les per
sonnes apprenantes pour qu’elles
prennent conscience de leurs com
pétences et qu’elles parviennent à
les valoriser.”

Public et territoire,
deux thématiques
essentielles”


Les études engagées depuis deux
ans trouvent un écho tout particu
lier dans ce contexte de refonte
législative. Jean-Marc Huart,
sous-directeur des politiques
de formation et du contrôle à la
DGEFP, présent lors des conclu
sions, a souhaité faire le lien
entre les expérimentations et la
nouvelle loi du 5
mars 2014.

“Les réflexions menées sont
axées autour de deux théma
tiques essentielles
: le public
et le territoire. J’y vois un lien
évident avec la réforme de la for
mation professionnelle. En effet,
le législateur a souhaité faire en
sorte que la formation profite à
ceux qui en ont le plus besoin,
qu’elle soit perçue comme un
investissement par les entre
prises et qu’elle s’inscrive, grâce
à la décentralisation, dans une
logique de proximité.

Notes   [ + ]

1. Avec la participation de la
Commission européenne, sous l’égide
d’un comité de pilotage composé de
six ministères et onze grands acteurs
nationaux.
2. “Promotion de l’alternance
:
quels partenariats pour une entrée
en alternance réussie
?”
; “Acteurs
de l’orientation et accompagnement
des adultes peu qualifiés”
;
“Évaluer les compétences
transversales : outils, techniques,
méthodes”.

Centre Inffo vous conseille également

Pack Bimédia