Quels outils pour un indispensable “contrat social mondial” ?

La séance d’ouverture du 1er Forum mondial de l’éducation et de la formation tout au long de la vie s’est tenue dans l’hémicycle du Conseil régional d’Île-de-France. L’occasion de faire le point sur les enjeux de la formation – qui “ne connaissent pas de frontières”.

Par - Le 16 novembre 2008.

“C’est l’hymne officiel de l’Europe ; c’est une œuvre universelle ; elle exprime la joie de nous retrouver.” C’est sur ces mots de bienvenue, après la diffusion de l’Hymne à la joie de Beethoven, qu’Yves Attou, président du Comité mondial de l’éducation et de la formation tout au long de la vie (FTLV), a ouvert officiellement le 1er Forum mondial de l’éducation et de la formation tout au long de la vie, le 28 octobre dernier.

“S’il y a bien un domaine où il ne faut jamais relâcher l’effort, c’est bien celui de la formation”, a souligné Marie-Laure Meyer, conseillère régionale d’Île-de-France, qui s’exprimait au nom de son président Jean-Paul Huchon. Précisant que cette Région “pilote désormais l’ensemble de la politique de formation professionnelle de son territoire”. Mais l’enjeu de la formation tout au long de la vie ne connaît pas de frontières. L’Île-de-France noue des partenariats avec un grand nombre d’acteurs de l’éducation et de la formation étrangers. En particulier, Marie-Laure Meyer a mis l’accent sur le travail engagé avec d’autres Régions européennes, notamment sur la mobilité, et sur la nécessité de croiser “expériences, expertises et innovations”. Affirmant : “Le droit à la formation tout au long de la vie n’est pas un droit négociable.”

C’est ensuite Patrick Kessel, directeur du Centre Inffo, qui s’est interrogé : “Alors que l’économie fait tanguer toute la planète, comment mettre en œuvre les moyens d’un développement harmonieux, comment trouver les outils d’un indispensable contrat social mondial ?” En effet, “éduquer et former durablement en vingt ans quatre milliard d’êtres humains constitue un enjeu décisif, pour des raisons économiques, mais aussi pour des raisons éthiques. Mais s’il est plus que jamais nécessaire de former, il convient aussi, plus que jamais, d’informer”. Et c’est pourquoi le Centre Inffo s’est fortement impliqué dans la préparation de ce Forum. Même si la dimension internationale n’est pas pour lui une nouveauté, “car il est déjà au cœur des carrefours des réseaux européens de par sa liaison très étroite avec le Cedefop, et il a également apporté son concours au grand projet Union pour la Méditerranée”.

Quant à Michèle Gendreau-Massaloux, recteur honoraire, conseillère d’État en charge de la formation, de l’enseignement supérieur et de la recherche, elle a considéré que dans le contexte actuel, l’éducation et la formation tout au long de la vie pouvaient constituer “un levier possible d’une vision structurante des évolutions sociales”. De fait, “l’Europe a une population vieillissante, alors que la moitié des habitants des pays autour de la Méditerranée ont moins de 25 ans. Ce sont ces complémentarités qu’il faut développer”.
Car, a-t-elle prévenu, nous devons être sensibles, dans cet horizon régional et international, aux besoins exprimés par ces pays pour construire leur avenir. Et de demander aux organismes de formation d’être à l’écoute des demandes et de s’affirmer comme “viviers de propositions”. En décembre prochain, un ensemble de demandes leur sera adressé et ils devront répondre à ces besoins.

  • www.3lworldforum.org

[(Les organisateurs
La manifestation, placée sous le haut patronage du président de la République dans le cadre de la présidence française de l’Union européenne, a été organisée par le Comité mondial pour l’éducation et la formation tout au long de la vie, en collaboration avec le Centre Inffo, l’Unesco, le Conseil régional d’Île-de-France et avec le concours de la Maif, du Centre national de la fonction publique territoriale (CNFPT), de la mairie de Paris et du Conseil de l’Europe. Le forum est soutenu par un comité de parrainage international et par 32 partenaires. Quatre entreprises de dimension internationale ont contribué également à l’organisation de ce forum : Apple, Véolia environnement, Soparind-Bongrain et Danone.
)]

Centre Inffo vous conseille également