Former directement en anglais… “renoncement linguistique”, ou pragmatisme ?

Autoriser de manière officielle les établissements d’enseignement
français à dispenser des cours − sur tous sujets − directement
dans une langue étrangère, c’est l’objet de la loi Fioraso, qui vient
d’être votée. Bien sûr, certains établissements et organismes
de formation usent déjà de cette possibilité, bravant ainsi la loi
Toubon de 1994 sur l’usage de la langue française. Cette évolution
est-elle souhaitable ? Inéluctable ? Beaucoup le pensent en songeant
à l’anglais, mais cette langue n’est pas la seule concernée. Certains
dispensateurs de formation y voient un marché à conquérir :
des nouveaux stagiaires, non francophones, pourraient venir se
former en France. Et, qui sait, repartir… francophones ?

Par - Le 01 juillet 2013.

41397

 41398

 41399

 41400

 41401

 41402

 41403

 41404

Cet article est-il utile ?

Centre Inffo vous conseille également

Publicité - Devenir annonceur