600 jeunes formés à l’emploi

Par - Le 05 janvier 2018.

Depuis deux ans le programme Civigaz forme des volontaires en service civique à sensibiliser des foyers modestes à la maîtrise de l’énergie et à la sécurité des installations gaz. Un bilan positif puisque 65 000 foyers ont été sensibilisés, 150 collectivités locales ont été impliquées et 100 bailleurs sociaux mobilisés.

Sur 310 jeunes formés et accompagnés par la fondation agir contre l’exclusion (Face) et son partenaire GRDF en deux ans, 72 % ont rebondi vers un emploi ou une formation après sept mois de mission. La saison 2 qui commence va concerner 330 nouveaux jeunes.

Trois semaines de formation et suivi

Les volontaires suivent trois semaines de formation. Face les prépare à se présenter lors du porte-à-porte, les informe sur les bonnes pratiques d’économie d’énergie. Elle leur fait rencontrer tous les acteurs locaux liés à l’énergie et à la rénovation, afin qu’ils puissent renseigner et orienter les ménages. GRDF se charge du volet sécurité des installations gaz, présentation des métiers du groupe et leur propose d’être parrainés par un salarié de GRDF.

En lien avec les collectivités locales et les bailleurs sociaux, les volontaires Civigaz effectuent des visites à domicile et conseillent les ménages modestes pour réduire leur facture d’énergie: « Réparer une fuite d’eau, débrancher les appareils en veille, baisser la température d’un degré, fermer les volets la nuit, les inciter à bien entretenir leur chaudière une fois par an, explique François Veyretout, délégué pilotage et sécurité GRDF. Notre but n’est pas d’en faire des experts, ils ont une mission de sensibilisation, d’information, et de signalement des situations de précarité ».

Savoir-être et découverte de métiers porteurs

Une journée par semaine ils bénéficient d’un suivi socio-professionnel assuré par Face. Il aborde les aspects santé, logement, mobilité, gestion budgétaire, accès aux droits et la préparation de leur projet d’avenir, avec mise à jour du CV et préparation aux entretiens d’embauche. « Ils découvrent des métiers et un secteur d’activité qui recrute. Ils connaissent mieux les acteurs du territoire et développent des compétences commerciales et un savoir-être apprécié des recruteurs », souligne Axelle Madelenat, chargée de projet « précarité énergie » à Face.

GRDF, qui recrute 500 personnes par an, a de forts besoins sur les métiers techniques : « Nous avons embauché une poignée de jeunes passés par Civigaz en alternance, sur la préparation d’un titre de technicien gaz. D’autres ont été orientés vers le nouveau titre de technicien réseau, en lien avec l’Éducation nationale », explique François Veyretout. Civigaz est sans aucun doute un tremplin intéressant vers l’emploi.

Centre Inffo vous conseille également