Acte III de la décentralisation: «Dans le cadre de la gouvernance du SPO, il faut mettre tous les acteurs autour de la table» (Thierry Repentin)

Gouvernance du service public de l’orientation, rôle futur du CCREFP[[Comité de coordination régional de l’emploi et de la formation professionnelle]] et du CNFPTLV[[Conseil national de la formation professionnelle tout au long de la vie]], gestion du FSE (Fonds social européen)… Alors que tous les arbitrages ne sont pas encore faits sur projet de loi relatif à l’acte III de la décentralisation, Thierry Repentin, ministre de la Formation professionnelle et de l’Apprentissage a évoqué les pistes envisagées dans un entretien exclusif accordé au Quotidien de la formation, lundi 25 février.

Article réservé à nos abonnés.

Par - Le 26 février 2013.

Comment va s’effectuer la gouvernance du service public de l’orientation mise en place par la loi de décentralisation? Toutes celles et ceux qui concourent, à un moment donné de la vie de nos concitoyens, à une information conduisant à une orientation vers un système de formation seront appelés à travailler ensemble à l’initiative et sous la responsabilité des régions. En effet, il faut, dans le respect des compétences de chaque institution, s’assurer qu’un continuum puisse être organisé en mettant tous les acteurs autour de la table : missions locales, Pôle emploi, les Cap emploi, Mife, ainsi que l’Éducation nationale… et…

— La suite est réservée aux abonnés —

Centre Inffo vous conseille également

Découvrez nos newsletters