Avec le départ de Thierry Repentin, « la formation professionnelle passe au second plan » (François Hommeril, CFE-CGC)

Article réservé à nos abonnés.

Par - Le 03 avril 2013.

« La formation professionnelle passe au second plan. Le remaniement ministériel est un désaveu de Thierry Repentin  », a estimé François Hommeril, secrétaire national de la CFE-CGC, en charge de la formation professionnelle, dans un entretien accordé au Quotidien de la formation, mardi 2 avril. François Hommeril regrette « vivement  » le désormais ancien ministre, nommé aux Affaires européennes. « Cela marchait bien avec lui, on avait une bonne écoute. Thierry Repentin était humble. Avec les partenaires sociaux, il avait noué un dialogue d'excellente qualité. On a ouvert les dossiers les uns après les autres. L'accord-cadre sur l'annexe financière du FPSPP était meilleur que celui…

— La suite est réservée aux abonnés —

Centre Inffo vous conseille également

Afnor