« Avec les listes des formations éligibles, on casse la dynamique insufflée par le compte personnel de formation» (Jean-Luc Ferrand, Conservatoire national des arts et métiers)

Article réservé à nos abonnés.

Rédigé par . Publié le 21 mars 2014. Mis à jour le 12 mars 2019.

Doutes et incertitudes. C'est en tout cas ce que la réforme de la formation professionnelle « cuvée 2014 » a inspiré aux intervenants de la conférence de l'Afref ce jeudi 20 mars. Une matinée consacrée à la loi telle qu'elle a été votée par le Parlement le 5 mars qui a permis aux différents participants de livrer leur analyse sur ce que l'on pouvait en attendre. Jean-Luc Ferrand, enseignant-chercheur à la chaire de formation des adultes du Cnam [[Conservatoire national des arts et métiers]] a, à ce propos, émis deux grandes réserves. « Deux points me laissent circonspect. Tout d'abord les listes éligibles…

— La suite est réservée aux abonnés —

Centre Inffo vous conseille également