Entretien avec Jean-Patrick Gille, député PS d’Indre-et-Loire

“La loi marque une volonté de retour de l’État dans la formation”

Article réservé à nos abonnés.

Par - Le 16 mars 2011.

Quel est votre sentiment général sur l’application de la loi du 24 novembre 2009 ? Il faut se rappeler qu’au départ, la loi comptait 18 à 20 articles, mais qu’au moment du vote, ce nombre était monté à 62 articles, avec de nombreux rajouts, notamment de l’État sur l’orientation, l’Afpa ou encore l’insertion des jeunes. Ce patchwork explique sa lourdeur. Les partenaires sociaux se sont investis fortement et rapidement dans l’application, mais du côté de l’État, les résultats sont plus disparates. Les grands objectifs ont-ils été tenus ? Un des objectifs de la loi était que la formation soit plus accessible à ceux qui…

— La suite est réservée aux abonnés —

Centre Inffo vous conseille également

Découvrez nos newsletters