France Stratégie propose de mobiliser le compte personnel de formation et le conseil en évolution professionnelle dans la lutte contre l’illettrisme

Dans sa note d’analyse Lutter contre l’illettrisme, un impératif économique et social rendue publique le 31 août 2015 (en pièce-jointe), le club de réflexion France Stratégie estime à 50 millions d’euros supplémentaires par an les efforts nécessaires à la réduction par deux du taux d’illettrisme en France dans les dix ans à venir. Un objectif pour lequel les deux auteurs, Nicolas Charles[[Maître de conférence en sociologie, Université de Bordeaux.]] et Quentin Delpech[[Du département Travail et Emploi de Frane Stratégie.]], proposent de mobiliser ces deux outils nouveaux que sont le compte personnel de formation (CPF) et le conseil en évolution professionnelle (CEP).

Article réservé à nos abonnés.

Par - Le 01 septembre 2015.

Certes, entre 2004 et 2011, le taux d’illettrisme des français a chuté de 9~% de la population à «seulement» 7~%. Un résultat que les auteurs de la note expliquent principalement par le remplacement des générations étant donné que les seniors sont davantage touchés que leurs cadets. N’empêche : 2,5 millions d’adultes sont encore concernés. Sans compter que selon les résultats de l’enquête PIAAC [Programme pour l'évaluation internationale des compétences des adultes (PIAAC) de l'[OCDE ]] réalisée en 2013, les Français se classent en queue de peloton en matière de maîtrise des compétences-clés (calcul et lecture/écriture) parmi les pays de l’OCDE…

— La suite est réservée aux abonnés —

Centre Inffo vous conseille également

Publicité - Devenir annonceur Ymag