François Hollande veut revenir à « l’esprit de la loi de 1971 » sur la promotion sociale et professionnelle

3 millions de chômeurs, plus de 10 % de la population active… « la situation de l’emploi rend encore plus impérieuse la réforme de la formation professionnelle », a estimé le chef de l’État en ouverture de la conférence sociale pour l’emploi, jeudi 20 juin.

Article réservé à nos abonnés.

Par - Le 21 juin 2013.

En préambule de la partie de son allocution consacrée au système de formation professionnelle, François Hollande a rappelé les critiques adressées par certains. « Trop opaque dans son organisation, trop concentré sur les salariés déjà les plus qualifiés et trop dispersé pour les demandeurs d’emploi. » Ainsi, a insisté le président, « les chômeurs ne représentent que 13% de la dépense totale de formation. De même, les salariés des grandes entreprises bénéficient trois fois plus que les salariés des TPE des actions de formation. Enfin, les salariés les plus âgés ont rarement accès à une nouvelle chance. D’où le chômage élevé chez les seniors.  »…

— La suite est réservée aux abonnés —

Centre Inffo vous conseille également

Découvrez nos newsletters