«Il faut revoir la répartition de la taxe d’apprentissage et réfléchir au coût pour une entreprise de la formation d’un jeune à un vrai métier.» (Alain Griset, président de l’APCMA)

Article réservé à nos abonnés.

Par - Le 03 septembre 2013.

Dans un courrier daté du 29 juillet adressé au président de l'Assemblée permanente des chambres de métiers et de l'artisanat (APCMA), Michel Sapin, ministre du Travail, de l'Emploi, de la Formation professionnelle et du Dialogue social, a annoncé l'organisation en septembre d'une concertation visant à réformer le financement de l’apprentissage. La concertation réunira les réseaux consulaires, les partenaires sociaux et les Régions. L’objectif du ministre est de « réformer la répartition de la taxe d'apprentissage, qui doit davantage bénéficier à l'apprentissage, et de mobiliser ainsi au niveau des territoires des ressources supplémentaires pour les centres de formation d'apprentis ». «La réforme de…

— La suite est réservée aux abonnés —

Centre Inffo vous conseille également

Publicité
Keytoform