L’Association nationale des DRH propose de fusionner les contrats d’apprentissage et de professionnalisation

« Vos propositions nous intéressent d’autant plus que j’ai souhaité que le ministère de l’Éducation nationale soit présent à la conférence sociale de manière à faire sauter la barrière factice entre les entreprises et le monde scolaire ». Benoît Hamon, ministre de l’Éducation nationale, a porté une attention particulière à la promotion de l’alternance, considéré par l’Association nationale des DRH (ANDRH) comme un moyen incontournable pour favoriser l’emploi des jeunes et répondre aux besoins non satisfaits des entreprises en matière de main d’oeuvre qualifiée pour certains métiers.

Article réservé à nos abonnés.

Par - Le 23 juin 2014.

Le ministre était invité à s'exprimer dans le cadre des Assises nationales 2014 de l'ANDRH, organisées vendredi 20 juin à Paris. Pascal Bernard, vice-président de l'Association et parrain de la commission nationale intergénérationnelle, a rappelé que « l'emploi des jeunes est un enjeu majeur ». « En effet, il y a une véritable attente et une réelle volonté chez les DRH face à un manque de candidats vis-à-vis des métiers en tension (filière technique notamment) ». A ce titre, l'ANDRH propose de « systématiser et de développer une coopération entre le monde de l'entreprise et celui de l'éducation ». Elle revendique « l'instauration pour les enseignants d'un…

— La suite est réservée aux abonnés —

Centre Inffo vous conseille également

Publicité
Keytoform