L’économie sociale et solidaire souffle ses idées de réforme aux partenaires sociaux

Article réservé à nos abonnés.

Par - Le 25 septembre 2013.

Conforter les ressources du plan de formation, renforcer la culture d’anticipation des besoins en compétences à travers la gestion prévisionnelle des emplois et des compétences (GPEC), abondement inversement proportionnel au niveau de qualification du compte personnel de formation et territorialisation de la chaîne orientation-formation-emploi, telles sont les principales propositions faites par l’Union des employeurs de l’économie sociale et solidaire (Udes) alors qu’a débuté la négociation pour la réforme de la formation professionnelle entre partenaires sociaux le 24 septembre. L’organisation patronale considère que la formation professionnelle en France « ne bénéficie pas encore suffisamment aux personnes non qualifiées, aux jeunes et aux…

— La suite est réservée aux abonnés —

Centre Inffo vous conseille également

Publicité
Keytoform