L’État doit préciser les sommes allouées au financement du transfert de compétences (François Bonneau, président de la région Centre)

Dans un entretien accordé au Quotidien de la formation jeudi 15 janvier, le président de la Région Centre François Bonneau s’exprime sur le transfert des compétences de l’Etat vers les exécutifs régionaux.

Article réservé à nos abonnés.

Par - Le 16 janvier 2015.

Cédric Morin : Comment s’organise le transfert de compétences, dans le cadre de la réforme de la formation professionnelle ? François Bonneau : Il est primordial que l’État précise les sommes allouées, dans le cadre des compétences confiées aux régions. C’est l’exemple de la formation pour les détenus, la loi prévoit que le financement dans le cadre du transfert soit calculé en fonction de l’enveloppe attribuée les trois dernières années. Il y a deux financeurs, l’État et l’administration pénitentiaire qui apportent respectivement 100 000 euros. Or à priori, nous ne devrions toucher que 25 000 euros de l’administration pénitentiaire. Par…

— La suite est réservée aux abonnés —

Centre Inffo vous conseille également

Afnor