L’Union nationale des professions libérales approuve « la volonté affichée » du projet de loi « d’accorder la priorité aux salariés des plus petites structures »

L’Union nationale des professions libérales (UNAPL) « soutient » le projet de loi relatif à l’orientation et à la formation professionnelle tout au long de la vie qui sera débattu par les sénateurs à partir du 16 septembre. Telle a été la position exprimée par une délégation de l’UNAPL lors de son audition par les sénateurs, mardi 1er septembre. Mais elle attire l’attention des sénateurs sur 5 points qui doivent selon elle, fait l’objet d’une attention particulière.

Article réservé à nos abonnés.

Rédigé par . Publié le 07 septembre 2009. Mis à jour le 12 mars 2019.

L’organisation représentant les professions libérales se félicite notamment de « la volonté affichée d’accorder la priorité aux salariés des plus petites structures ». L’UNAPL représente en effet 650 000 très petites entreprises (TPE) – soit 25% des entreprises françaises, 1,5 million d’emplois et 20 % des entreprises créées chaque année. La réforme de la formation professionnelle « étant appelée à avoir des conséquences majeures tant sur l’emploi que sur la compétitivité des entreprises libérales », l’UNAPL tient à exprimer ses positions sur cinq points particuliers du projet de loi : La gouvernance du Fonds paritaire de Sécurisation des Parcours professionnels…

— La suite est réservée aux abonnés —

Centre Inffo vous conseille également