L’Unsa demande que le Fonds de sécurisation des parcours professionnels « soit abondé à hauteur de plusieurs milliards »

Article réservé à nos abonnés.

Par - Le 17 février 2009.

A l’avant-veille du sommet social à l’Elysée, qui réunira l’ensemble des organisations patronales et syndicales en présence du chef de l’Etat, le secrétaire général de l’Unsa Alain Olive a regretté que l’alimentation du nouveau Fonds paritaire de sécurisation des parcours professionnels « se fasse à moyens constants », dans un communiqué diffusé lundi 16 février. « En effet les 900 millions d’euros prélevés sur la collecte globale manqueront pour la formation des salariés dans l’entreprise », a-t-il ajouté. Et de réclamer que « ce fonds soit abondé à hauteur de plusieurs milliards afin de développer la qualification des salariés touchés…

— La suite est réservée aux abonnés —

Centre Inffo vous conseille également

Afnor