La CFE-CGC redoute que les cadres soient les oubliés de la réforme

Article réservé à nos abonnés.

Par - Le 11 juillet 2013.

Les grandes orientations annoncées par le gouvernement pour la négociation de l’accord national interprofessionnel sur la formation professionnelles, pour la sécurisation des personnes et la compétitivité des entreprises font craindre à la CFE-CGC « que les salariés de l’encadrement soient les grands perdants de cette réforme » indique Dominique Jeffrault, déléguée nationale à la formation professionnelle dans un communiqué du 9 juillet. Bien que la confédération considère la sécurisation des parcours professionnels et la compétitivité des entreprises comme des enjeux dignes de la prochaine réforme, elle défendra l’accès au système de formation professionnelle « à tous les salariés, sans discrimination…

— La suite est réservée aux abonnés —

Centre Inffo vous conseille également

Publicité
Keytoform