La CFTC propose d’affecter une partie de la cotisation obligatoire des entreprises au financement du compte personnel de formation et du Fonds paritaire

Article réservé à nos abonnés.

Rédigé par . Publié le 21 novembre 2013. Mis à jour le 12 mars 2019.

Jusqu'à présent, la participation de la CFTC à la négociation interprofessionnelle sur la réforme de la formation s'est révélée moins tonitruante que celle d'autres organisations présentes autour de la table, qu'elles soient syndicales ou patronales. Il faut dire que la centrale chrétienne s'était présentée dès le premier jour de la négociation armée de ses propres propositions et que, dans ce cadre, elle ne s'est pas engagée dans un processus d'écriture de textes alternatifs au fil des séances de discussion, conservant la ligne qui était la sienne depuis le départ : faire du compte personnel de formation (CPF) un droit universel, mobilisable…

— La suite est réservée aux abonnés —

Centre Inffo vous conseille également