La sécurisation des parcours professionnels doit devenir un objet de compétences partagées (Jean-Louis Dayan, centre d’analyse stratégique)

Article réservé à nos abonnés.

Par - Le 27 janvier 2011.

« La réforme a laissé de côté la régulation d’ensemble, la répartition des compétences et des lieux de coordination », a estimé Jean-Louis Dayan, professeur associé à l'université de Paris I-Panthéon Sorbonne, spécialiste de l'économie du travail et de l'emploi, qui s’exprimait mardi 25 janvier lors d’une table ronde organisée par l’Université de Paris Dauphine dans le cadre du colloque Emploi, compétences et relations professionnelles, quelles dynamiques de régulation aujourd’hui ? Revenant sur les évènements qui ont mené jusqu’à la réforme de 2009, il a noté une accumulation de tensions dans le champ de la formation avec une « annexion…

— La suite est réservée aux abonnés —

Centre Inffo vous conseille également