«Le constat d’inefficacité de la formation professionnelle relève davantage du poncif que d’un véritable diagnostic qui reste à produire» (Jean-Pierre Willems)

Pour Jean-Pierre Willems, deux lignes de force se dégagent de la réforme de la formation voulue par le gouvernement: un pôle régional piloté par les Conseils régionaux autour des services publics régionaux de formation et l’action des partenaires sociaux. Reste, dit-il, à trouver une articulation entre celles-ci. Pour le « Quotidien de la formation », le consultant revient sur les annonces faites par François Hollande dans son discours de Blois (voir notre article).

Article réservé à nos abonnés.

Rédigé par . Publié le 12 mars 2013. Mis à jour le 12 mars 2019.

Dans son discours de Blois, François Hollande dénonce l’opacité et le manque d’efficacité du système de formation. Êtes-vous d’accord avec cette analyse ? Une des particularités historiques du système de formation professionnelle est d’être pluriacteur. Telle a été la volonté politique et la réalité juridique : la formation ne relève pas d’un décideur unique. Il peut en résulter une certaine complexité, des ajustements difficiles dans la gouvernance, voire certaines déperditions. De là à dire que le système est globalement inefficace, c’est une autre affaire. Ce constat d’inefficacité ne repose d’ailleurs sur aucun diagnostic précis : c’est quand même un système…

— La suite est réservée aux abonnés —

Centre Inffo vous conseille également