Le nouveau président du Medef circonspect sur le maintien du « 0,9% »

Intronisé mercredi 3 juillet, le nouveau président du Medef Pierre Gattaz s’est montré prudent sur l’éventuelle suppression de la contribution des entreprises au Plan de formation.

Article réservé à nos abonnés.

Par - Le 04 juillet 2013.

Un sacre davantage qu'une élection. En lui accordant 476 voix sur 501 – soit 95% des suffrages – l'assemblée générale du Medef, qui se tenait au Palais des Congrès de Paris, a confortablement installé Pierre Gattaz dans le fauteuil présidentiel du mouvement patronal. Son rival malheureux, Hervé Lambel, n'aura pour sa part recueilli que huit soutiens. Pour autant, ce résultat n'a rien de surprenant, puisqu'en se ralliant à sa candidature dès le mois dernier, ses deux principaux concurrents, Patrick Bernasconi[[Désormais vice-président délégué en charge des mandats, ainsi que des branches et des territoires. Chargé par ailleurs d'une réflexion sur les…

— La suite est réservée aux abonnés —

Centre Inffo vous conseille également

Afnor