Le projet d’Ani formation, un texte «équilibré» selon Florence Poivey (Medef)

« Nous avons eu le souci de soumettre à la discussion un texte (voir notre article) d’emblée équilibré, c’est-à-dire comportant dès aujourd’hui un certain nombre de revendications fortes de plusieurs organisations. Je pense par exemple à l’opposabilité du CPF (Compte personnel de formation) ou encore à la mise en œuvre d’une gouvernance nationale et régionale forte », déclare Florence Poivey, la chef de file Medef, dans sa déclaration liminaire à la troisième séance de négociation nationale et interprofessionnelle relative à la formation professionnelle, tenue mercredi 23 octobre 2013.

Article réservé à nos abonnés.

Par - Le 24 octobre 2013.

Toutes les organisations n’ont cependant pas jugé le texte « équilibré », au premier rang desquelles la CGPME, en désaccord avec le principe de la suppression de la contribution « plan de formation » pour les entreprises de 10 salariés et plus (voir notre article). « Le Medef a opté pour une réforme profonde et structurelle », explique Florence Poivey aux journalistes, à l’issue de la réunion. « Il est normal que cela bouscule et puisse créer des appréhensions. Or nous n’avons pas encore eu le temps de balayer, de traiter en négociation tous les sujets qui font peur. »…

— La suite est réservée aux abonnés —

Centre Inffo vous conseille également

Découvrez nos newsletters