Les employeurs de l’économie sociale plaident pour un mécanisme d’abondements du compte personnel d’activité en faveur de publics ciblés

L’Udes [[Union des employeurs de l’économie sociale et solidaire.]] a fait valoir plusieurs de ses propositions dans le cadre du débat concernant le compte personnel d’activité (CPA). Celles-ci sont présentées sur le site de France Stratégie depuis le 24 février.

Article réservé à nos abonnés.

Par - Le 29 février 2016.

L’Union, qui regroupe 26 groupements et syndicats d’employeurs (associations, mutuelles, coopératives) et 14 branches et secteurs professionnels, considère que le CPA doit concerner les individus « au-delà des statuts ». Ainsi, « doivent notamment entrer dans le champ du CPA les salariés ou demandeurs d’emploi, les fonctionnaires, les travailleurs non salariés (indépendants, agriculteurs, artisans, professions libérales) » sans oublier les bénévoles, les travailleurs en Esat [[Etablissement et service d’aide par le travail.]] et les stagiaires et les personnes en service civique. Pour ces trois derniers publics, « l’alimentation des droits devra reposer sur des mécanismes ad hoc ne reposant pas…

— La suite est réservée aux abonnés —

Centre Inffo vous conseille également

Afnor