Les faibles usages du DIF doivent être pris en compte dans les débats relatifs au compte personnel de formation (Céreq)

Article réservé à nos abonnés.

Rédigé par . Publié le 20 juin 2013. Mis à jour le 12 mars 2019.

Au moment où l'Etat, les partenaires sociaux et les Régions, discutent du compte personnel de formation (CPF), le Céreq revient sur les usages du droit individuel à la formation (DIF). En effet, ce dernier devrait être absorbé par le CPF et ainsi disparaître. Le constat concernant l’usage et la mise en œuvre du DIF « est en réalité assez décevant », souligne le Céreq dans un communiqué du 17 juin 2013. « De fait, lorsqu'en 2011 seuls 5,2 % des salariés l'ont utilisé et avec une durée moyenne des formations qui stagne autour d'une vingtaine d'heures, le DIF n'a pas remporté le succès…

— La suite est réservée aux abonnés —

Centre Inffo vous conseille également