Les obligations de l’employeur caractérisées par une approche quantitative et financière sont complétées par une approche qualitative (Jean-Philippe Cépède, Centre Inffo)

Jean-Philippe Cépède, directeur du département juridique et observatoire à Centre-Inffo donne ses premiers éclairages sur l’accord national interprofessionnel relatif à la formation professionnelle, dans une contribution livrée jeudi 19 décembre.

Article réservé à nos abonnés.

Par - Le 20 décembre 2013.

Quelles premières réactions suscite l’accord sur la formation du 14 décembre ? Jean-Philippe Cépède : Sur la forme, c’est une négociation qui s’achève sur un affichage original. C’est la première fois que, dans une négociation de la réforme de la formation, le front patronal se lézarde et qu’une des organisations, la CGPME, décide de ne pas signer. Symptôme révélateur, le projet de texte ne se termine pas par la liste des signataires et les dispositions finales, où sont abordées habituellement les conditions et les délais d’application de l’accord, font défaut. Il faut rappeler que cette négociation s’est déroulée de façon différente des…

— La suite est réservée aux abonnés —

Centre Inffo vous conseille également

Découvrez nos newsletters