Les syndicats n’envisagent pas de se ranger derrière l’un ou l’autre des textes patronaux

Article réservé à nos abonnés.

Par - Le 06 décembre 2013.

Ni prolongations, ni match-retour. En dépit d'une négociation qui persiste à faire du sur-place, l'idée d'une hypothétique séance supplémentaire de discussions fixée au 19 décembre pour compenser l'annulation de celle du 21 novembre semble avoir fait long feu et l'ultime session prévue la semaine prochaine a toute les chances d'être la der des der, quitte à ce que rien n'en ressorte. « La certitude d'achever une négociation sur un accord n'est jamais acquise » avouait Marcel Grignard, négociateur CFDT à l'issue de la séance du 5 décembre, « accord in extremis ou échec final... tout est encore possible à ce stade ». Afin d'éviter…

— La suite est réservée aux abonnés —

Centre Inffo vous conseille également

Découvrez nos newsletters