Les trois quarts des actifs envisagent d’utiliser le compte personnel de formation et le conseil en évolution professionnelle

A l’occasion du Salon du travail et de la mobilité professionnelle, qui a débuté le 23 janvier à Paris, le cabinet de ressources-humaines Sodie a présenté les résultats d’un sondage, qui précise que 74% des personnes interrogées envisageaient d’utiliser leur CPF.

Article réservé à nos abonnés.

Rédigé par . Publié le 26 janvier 2015. Mis à jour le 12 mars 2019.

L’enquête, réalisée en décembre dernier, précise également que 69% des sondés pensent recourir au conseil en évolution professionnelle. Logiquement, l’étude met également en exergue que ces deux dispositifs récents restent méconnus, ainsi 84% des personnes sondées ne connaissent ni le CPF ni le CEP. Des conditions d’accès qui reste méconnus Parmi les 16% d’actifs connaissant ces outils, 57% ignorent les conditions d’accès et 67% aimeraient avoir des informations complémentaires. Par ailleurs, 70% des 2597 sondés sont au chômage et donc très logiquement, 80% d’entre eux estiment que le Pôle emploi est l’interlocuteur principal pour dispenser le CEP. Ce dernier est…

— La suite est réservée aux abonnés —

Centre Inffo vous conseille également