Michel Sapin annonce que le projet de loi contiendra des dispositions supplémentaires sur la qualité de l’offre

« Nous allons désormais pouvoir finaliser l’écriture du projet de loi portant réforme de la formation professionnelle que je souhaite pouvoir présenter lors du Conseil des ministres du 22 janvier prochain », s’est réjoui Michel Sapin, ministre du Travail, de l’Emploi, de la Formation professionnelle et du Dialogue social, dans un discours prononcé devant le CNFPTLV (Conseil national de la formation professionnelle tout au long de la vie), réuni en séance plénière le 16 décembre 2013 (voir notre article du jour).

Article réservé à nos abonnés.

Par - Le 17 décembre 2013.

Alors qu’un accord national interprofessionnel sur la formation professionnelle a été trouvé samedi 14 décembre 2013 (voir notre article) – bien que selon toute vraisemblance, la CGT et la CGPME ne devraient pas signer – le gouvernement peut en effet produire son projet de texte de loi. Michel Sapin salue ainsi la « magie du dialogue social », « seul à offrir une méthode qui permette d’avancer aussi loin ». Vers plus de transparence Parmi les ambitions qu’il se fixe, le ministre insiste sur l’importance d’accroître la simplicité et la transparence du système : « Et quand je parle de…

— La suite est réservée aux abonnés —

Centre Inffo vous conseille également

Découvrez nos newsletters