Métallurgie: « le compte personnel de formation peut fonctionner à condition qu’il soit couplé à d’autres dispositifs comme la période de professionnalisation ou le plan de formation » (Jean-François Foucard, Opcaim)

En 2015, Opcaim, l’organisme collecteur de la métallurgie, ne s’attend pas à un nombre substantiel de dossiers de formation déposés au titre du compte personnel de formation. Fort l’an passé, d’une collecte de près de 600 millions d’euros, l’Opca prévoit que les fonds dévolus au CPF s’élèveront à 120 millions, au titre du « 0,2% CPF » consécutif à la réforme.

Article réservé à nos abonnés.

Par - Le 02 mars 2015.

Pourtant, à en croire Jean-François Foucard, administrateur et membre du bureau d’Opcaim, au titre de la CFE-CGC, c’est davantage l’instauration des entretiens professionnels obligatoires dans les entreprises de la métallurgie qui occupe en ce moment l’esprit des DRH. Bien davantage que la mise en place du CPF. « Les services RH doivent avoir réalisé une première batterie d’entretiens d’ici au mois de mars 2016. Et ils ont bien compris que si ces entretiens n’étaient pas menés, la sanction tombera en 2021 et se traduira par une amende de 3 000 euros par salarié qui n’en aura pas bénéficié ». «Les…

— La suite est réservée aux abonnés —

Centre Inffo vous conseille également

Publicité
Keytoform