Pour Jean-Claude Tricoche (Unsa), le projet de loi sur la formation marque un recul par rapport aux précédentes versions

Article réservé à nos abonnés.

Rédigé par . Publié le 04 mai 2009. Mis à jour le 12 mars 2019.

« Globalement, le texte qui sera débattu au Parlement n’apporte pas d'améliorations substantielles par rapport à l’avant-projet de loi, a indiqué Jean-Claude Tricoche (Unsa) au Quotidien de la formation, jeudi 3 avril. Hormis le taux plancher de 5 % concernant le pourcentage de la participation des entreprises au titre de la formation dédié au Fonds paritaire de sécurisation des parcours professionnels, ce texte présenté en conseil des ministres mercredi 29 avril marque un recul comparé aux versions précédentes. » « Le texte retire l’objectif, pour chaque salarié, au cours de son parcours professionnel, de progresser d’un niveau de qualification, note…

— La suite est réservée aux abonnés —

Centre Inffo vous conseille également