Premières propositions sur le droit à la formation dans le cadre du futur compte pénibilité

Le 27 mars dernier, Michel de Virville, haut fonctionnaire de la Cour des comptes et ancien DRH de Renault, qui pilote la concertation avec les partenaires sociaux sur la mise en place du compte pénibilité a remis ses premières propositions.

Article réservé à nos abonnés.

Par - Le 31 mars 2014.

Ce dispositif de la réforme des retraites permettra aux salariés exposés aux conditions de travail nuisibles à leur santé de partir jusqu’à deux ans avant la date fixée par la loi. Il doit entrer en vigueur au début de l’année 2015 et prévoit l’ouverture et l’abondement d’un compte personnel de prévention de la pénibilité avec des droits à la formation. Ainsi sur les huit trimestres que peut gagner un salarié exposé à des conditions de travail nuisibles pour sa santé, deux devront être utilisés pour suivre une formation. Le texte précise que pour les travailleurs ayant entre 55 et 59,5…

— La suite est réservée aux abonnés —

Centre Inffo vous conseille également

Découvrez nos newsletters