Rapport Larcher: l’UPA redoute que le « compte individuel de formation » n’exclue le public qui en a le plus besoin

Article réservé à nos abonnés.

Par - Le 12 avril 2012.

C'est donc « globalement déçue » que l'UPA a achevé sa lecture des propositions contenues dans le rapport Larcher, selon les termes de son secrétaire général, Pierre Burban. « Déçue » car l'Union professionnelle artisanale, lors de son audition par la mission conduite par l'ancien président du Sénat, avait alors « fait connaître son insatisfaction quant aux dispositifs issus de la réforme de 2009 ». En ligne de mire, notamment, l'absence d'une évaluation de l'action menée depuis deux ans par le Fonds paritaire de sécurisation des parcours professionnels (FPSPP) créé, justement, par cette réforme. Indispensable mutualisation « À l'époque, l'UPA avait précisément soutenu la création de ce…

— La suite est réservée aux abonnés —

Centre Inffo vous conseille également

Découvrez nos newsletters