Révision du 0,9% : « Pas un hold-up, mais presque… » pour la CFE-CGC

L’annonce, le 11 septembre dernier, par Michel Sapin d’une possible « révision » de l’obligation légale de financement de la formation des entreprises (lire) a fait grincer des dents à la CFE-CGC. « Pas un hold-up franc et massif, mais presque… », jugeait Marie-Françoise Leflon, secrétaire générale de la centrale des cadres à l’occasion d’un entretien accordé au Quotidien de la formation, vendredi 13 septembre.

Article réservé à nos abonnés.

Par - Le 16 septembre 2013.

Rue du Rocher, en effet, on considère qu'une diminution du fameux « 0,9 % » aurait pour conséquence une réduction des fonds de la formation professionnelle dont les cadres pourraient être les premières victimes. « Au fil des années, on a progressivement déshabillé l'encadrement de ses droits à la formation », estimait celle qui, depuis le congrès de Saint-Malo d'avril dernier, occupe la place de n° 2 de l'organisation syndicale. La faute, selon elle, à « ce préjugé qui voudrait que les cadres, parce qu'ils bénéficient souvent d'une formation initiale supérieure, aient moins besoin de se former que les autres salariés. » Et si l'annonce du…

— La suite est réservée aux abonnés —

Centre Inffo vous conseille également

Découvrez nos newsletters