Tracer les compétences plutôt que les fonds: l’enjeu de la réforme pour les services formation (séminaire Demos)

Ambiance tendue vendredi 11 avril au siège de Demos, à l’occasion d’un séminaire consacré à la réforme et à ses conséquences sur les services formation. Les quelque soixantaine responsables formation et ressources humaines présents se sont inquiétés des conséquences de la loi du 5 mars 2014 sur leur existence même.

Article réservé à nos abonnés.

Par - Le 14 avril 2014.

Une interrogation d'autant plus légitime qu'en amont de la réforme, la tendance au sein des entreprises était déjà à la disparition des services formation, absorbés par des directions RH aux attributions plus vastes. « La tendance de fond, au sein des entreprises, est au repositionnement de la formation », notait Éric Darras, directeur du développement de Demos. « L'un des enjeux de ces services dans les années à venir va être de faire le lien entre la stratégie de l'entreprise et la politique GPEC.» Dans un contexte difficile puisque certains Opca prévoient d'ores et déjà des ressources en baisse de 30 à 40 %,…

— La suite est réservée aux abonnés —

Centre Inffo vous conseille également

Découvrez nos newsletters