Un projet d’accord entre l’État, les Régions et les organisations patronales et syndicales détaille le financement du compte personnel de formation des chômeurs

Un projet d’accord est en voie de validation entre le Comité paritaire interprofessionnel national pour l’emploi et la formation (Copanef), l’État et l’Association des régions de France (ARF), pour définir les modalités de conclusion des conventions signées entre les régions et le Fonds paritaire de sécurisation des parcours (FPSPP), pour le financement des heures de Compte personnel de formation des chômeurs.

Article réservé à nos abonnés.

Par - Le 27 avril 2015.

C’est le FPSPP qui détermine l’enveloppe financière, en fonction du pourcentage régional de chômeurs par rapport à la moyenne nationale, et, la convention est soumise à l’adoption d’une délibération rectificative de budget, par chacune des collectivités avant le 15 juillet 2015. Par ailleurs pour augmenter l’accès à la formation des demandeurs d’emplois, en 2015 leur CPF est abondé de 100 heures. La convention que passent les régions et le FPSPP doit définir des publics et formations éligibles, mais aussi les conditions d’intervention financière du Fonds, les modalités de pilotage du suivi, de contrôle et de paiement, comme d’évaluation des actions…

— La suite est réservée aux abonnés —

Centre Inffo vous conseille également

Découvrez nos newsletters