FSE, IEJ : quel bilan en France à mi-parcours de la programmation

Par - Le 20 novembre 2018.

La Délégation générale à l’emploi et à la formation professionnelle (DGEFP), en tant qu’autorité de coordination du FSE en France, a lancé une étude sur l’état d’avancement de la nouvelle programmation 2014-2020 des dispositifs Fonds Social Européen (FSE) et lnitiative jeune emploi (IEJ).

A mi-parcours de la programmation, la moitié des crédits FSE dont bénéficie la France ont été utilisés et les trois quarts des crédits IEJ, ce qui représente en tout 3,2 Md€ (sur 6,5 Md€). Au total, cela a permis d’aider plus de 15 000 projets d’exister.

Depuis 2014, le FSE possède une nouvelle architecture de gestion. Le FSE est donc géré à différents niveaux : national, régional et par les départements et régions d’outre-mer.

L’Etat gère prioritairement le FSE au titre de l’emploi et de l’inclusion : 60 % des crédits nationaux sont focalisés sur l’insertion des populations les plus éloignées de l’emploi.

Les régions, qui interviennent dans le champ de l’éducation et de la formation professionnelle, ont cofinancé plus de 2 000 initiatives sur ces thématiques.

L’IEJ vient renforcer la mobilisation européenne sur l’emploi des jeunes. Ce dispositif cofinance des projets en faveur des jeunes de moins de 26 ans qui sont ni en études, ni en emploi ni formation : les NEET. Depuis 2014, cela représente plus de 1 300 projets financés.

Source : FSE France, novembre 2018

Centre Inffo vous conseille également