Emmanuel MACRON et Angela MERKEL ont signé un nouveau traité de coopération franco-allemand

Par - Le 22 janvier 2019.

À l’occasion du 56e anniversaire du traité de l’Élysée, mardi 22 janvier 2019, le président de la République, Emmanuel MACRON et la chancelière de la République fédérale d’Allemagne, Angela MERKEL, ont signé à Aix-la-Chapelle, un nouveau traité de coopération et d’intégration franco-allemandes.

Le traité prévoit de « resserrer les liens entre les citoyens et les entreprises de part et d’autre de la frontière », via en particulier des « procédures accélérées » pour faire avancer des projets.

Parmi les engagements pris :

 Les deux États reconnaissent le rôle décisif que jouent la culture et les médias dans le renforcement de l’amitié franco-allemande. En conséquence, ils sont résolus à créer pour leurs peuples un espace partagé de liberté et de possibilités, ainsi qu’un espace culturel et médiatique commun. Ils développent la mobilité et les programmes d’échanges entre leurs pays, en particulier à l’intention des jeunes dans le cadre de l’Office franco-allemand pour la Jeunesse, et définissent des objectifs chiffrés dans ces domaines. Afin de favoriser des liens toujours plus étroits dans tous les domaines de l’expression culturelle, notamment au moyen d’instituts culturels intégrés, ils mettent en place des programmes spécifiques et une plate-forme numérique destinés en particulier aux jeunes.

 Les deux États rapprochent leurs systèmes éducatifs grâce au développement de l’apprentissage mutuel de la langue de l’autre, à l’adoption, conformément à leur organisation constitutionnelle, de stratégies visant à accroître le nombre d’élèves étudiant la langue du partenaire, à une action en faveur de la reconnaissance mutuelle des diplômes et à la mise en place d’outils d’excellence franco-allemands pour la recherche, la formation et l’enseignement professionnels, ainsi que de doubles programmes franco-allemands intégrés relevant de l’enseignement supérieur.

 Les deux États favorisent la mise en réseau de leurs systèmes d’enseignement et de recherche ainsi que de leurs structures de financement. Ils poursuivent le développement de l’Université franco-allemande et encouragent les universités françaises et allemandes à participer à des réseaux d’universités européennes.

Source : France Diplomatie, 22 janvier 2019

Centre Inffo vous conseille également

Afnor