Projet de loi « avenir professionnel » : les employeurs devront impliquer davantage les salariés dans la gestion prévisionnelle des emplois et des compétences

Article réservé à nos abonnés.

Par - Le 22 juin 2018.

L’individualisation des droits à la formation, une des lignes directrices du projet de loi « avenir professionnel » adopté à l’Assemblée nationale, va changer la donne en matière de gestion des compétences au sein des entreprises. A l’avenir les employeurs devront davantage communiquer sur le sujet. C’est le message qu’a fait passer Catherine Fabre, députée LREM et rapporteure pour le volet formation et apprentissage du projet de loi, lors du sixième rendez-vous du cycle de conférences « Dessine-moi la réforme » organisé, jeudi 21 juin, par Centre Inffo. L’autonomie laissée aux actifs en matière d’évolution de leurs compétences, principe qui guide la réforme de…

— La suite est réservée aux abonnés —

Centre Inffo vous conseille également