Chapitre 27 : Entretien professionnel

Un outil de gestion des ressources humaines
L'entretien professionnel est un rituel important de la relation sociale individuelle et de la vie professionnelle du salarié. En effet, il doit permettre à chaque salarié d'envisager les perspectives d'évolution professionnelle, notamment en termes de qualification et d'emploi. Tous les six ans, il fait l'objet d'un état des lieux récapitulatif. Il s’agit alors d’identifier les mesures qui ont été prises dans le cadre du parcours professionnel du salarié. Parmi ces mesures figurent la formation mais aussi l'acquisition d'éléments de certification ou encore une progression salariale ou professionnelle. Les entretiens font l’objet d’une formalisation écrite. Dans les entreprises de 50 salariés et plus, un abondement correctif au CPF bénéficie au salarié en cas de défaut d'entretien au cours des six années écoulées.

Apport de la loi Avenir professionnel
La loi du 5 septembre 2018 entérine la place centrale de la négociation dans la mise en place du cadre, des objectifs et des critères collectifs d’abondement du compte personnel de formation des salariés par l’employeur. Désormais, un accord collectif peut prévoir d'autres modalités d'appréciation du parcours professionnel du salarié que celles prévues par la loi (une action de formation, l’acquisition des éléments de certification par la formation ou par une VAE, une progression salariale ou professionnelle), ainsi qu'une périodicité des entretiens professionnels différente de celle prévue par la loi (tous les deux ans).

Ainsi, la loi pose le principe d'un entretien professionnel obligatoire au moins tous les deux ans assorti d'une mesure corrective en cas de non respect de cette obligation dans les grandes entreprises mais laisse la liberté aux employeurs de gérer l'organisation et les modalités de mise en place de l'entretien professionnel par accord collectif.
Synthèse : Entretien professionnel

39_512459_0

Obligation d'organiser les entretiens professionnels

L’entretien professionnel est obligatoire et a lieu au minimum tous les deux ans ou à l’issue de certaines périodes d’absence ou de réduction d’activité du salarié (congé maternité ou d’adoption, congé parental à temps plein ou partiel, congé de proche aidant, congé sabbatique, mandat syndical, etc.) ou encore après un arrêt maladie de plus de six mois. Après ces périodes d’absence, l’entretien professionnel peut également avoir lieu, à l’initiative du salarié, à une date antérieure à la reprise de poste.

Fiche 27-1 : Entretien professionnel, formation et qualification Fiche 27-2 : Champ d’application de l’entretien professionnel Fiche 27-3 : Objet de l’entretien professionnel

Mise en place des entretiens professionnels

Véritable outil d’aide à la gestion des compétences de chaque salarié, l’entretien professionnel se caractérise par sa fréquence, mais aussi par un certain formalisme et par une obligation de résultat assortie, pour les entreprises de 50 salariés et plus, d’une mesure corrective. Ce cadre légal peut être précisé par un accord ou une convention d’entreprise ou de branche, ce qui lui confère une place importante dans la mise en place de l’entretien professionnel.

Fiche 27-4 : Mise en place de l’entretien professionnel Fiche 27-5 : Abondement « correctif » du CPF