Promoteur acharné de l’alternance, l’ancien directeur général adjoint des RH du groupe Veolia Christian Dapilly est mort

L’ancien directeur général adjoint des ressources humaines en charge de la formation au sein du groupe Veolia, Christian Dapilly, est mort du coronavirus. Il a été l’infatigable artisan de la politique compétences du groupe.

Par - Le 15 mai 2020.

« On a souhaité que l’architecture contribue à trois objectifs : être une vitrine pour le monde extérieur du groupe et de ses savoir-faire, être un lieu de culture, de rencontre, d’échange et de création, et bien sûr être un lieu d’enseignement. » Ainsi parlait Christian Dapilly en 2008, lors d’une visite guidée du Campus Veolia Environnement de Jouy-le-Moutier. Il insistait ainsi sur un point qui lui semblait fondamental : le rapport et la concordance entre le contenu et le contenant d’un processus d’enseignement. Christian Dapilly est décédé du Covid-19, le matin du 11 mai, à l’âge de 66 ans.

L’alternance, voie royale

Après avoir été directeur des ressources humaines de Bateg, Christian Dapilly était entré à la CGEA (Compagnie générale d’entreprises automobiles) en 1993, avant de devenir directeur général adjoint des ressources humaines en charge de la formation au sein du groupe Veolia de 2000 à 2012. Il a été l’infatigable artisan de la politique de développement des compétences du groupe.

La création du réseau des Campus s’est appuyée sur des convictions fortes, que Christian Dapilly aimait à rappeler à ses équipes et partenaires : tout métier repose sur une qualification qui mérite d’être reconnue ; il n’y a pas de fatalité à la difficulté de recrutement y compris sur les métiers dits peu attractifs ; l’appareil de formation doit continûment être à l’écoute des attentes et des enjeux des managers d’exploitation et de leurs clients, collectivités ou industriels ; les centres d’exploitations sont des lieux de formation, et les techniciens, les managers et les pairs sont des formateurs incontournables pour que la compétence devienne opérationnelle ; et enfin, l’alternance est la voie royale d’accès à la qualification et à l’emploi, ainsi que de la professionnalisation tout au long de la vie.

Cette conviction avait permis d’alimenter, en 2009, les réflexions du groupe de travail autour d’Henri Proglio, président-directeur général d’EDF depuis peu, qui avait remis au gouvernement un rapport intitulé « Promouvoir et développer l’alternance ». 45 % des plus grandes entreprises du CAC 40 s’étaient alors engagées à accueillir 24 000 jeunes supplémentaires en alternance en 2009-2010.

Défenseur du co-investissement

« C’était un professionnel généreux, exigeant et convivial, à la fois très proche du terrain et à l’aise dans les sphères politiques, se souvient Manuele Lemaire, actuelle directrice de l’alternance du groupe et aux côtés de Christian Dapilly dès le début de l’aventure Campus. Venant d’un milieu assez modeste, il était fier de son parcours, vivait à 100 à l’heure, très créatif, en perpétuelle évolution. Avec les Campus, il a vraiment été visionnaire sur la politique de développement des compétences. Il mettait en avant la volonté d’apprendre et de s’élever, et défendait l’idée de co-investissement entre l’entreprise et le collaborateur sur les enjeux de formation. »

Esprit d’entreprise

« Son esprit d’entreprise, son enthousiasme et son dynamisme créatif ont laissé une empreinte profonde à tous ceux qui l’ont connu. Nous n’oublierons pas son souci de l’autre et son esprit collectif », a salué Jean-Marie Lambert, directeur général des ressources humaines actuel de Veolia.

La communauté des professionnels de la formation et de l’apprentissage perd un de ses grands ambassadeurs et un de ses plus fervents militants.

Centre Inffo adresse ses plus sincères condoléances à sa famille, à tous ses proches ainsi qu’à l’ensemble des salariés du réseau des Campus Veolia.

Centre Inffo vous conseille également