Réforme de l’apprentissage : le gouvernement a lancé une évaluation du futur système de financement

Devant les députés de la commission des affaires sociales, mercredi 23 mai, Muriel Pénicaud a défendu la refonte du système de financement des centres de formation des apprentis (CFA) prévue dans le projet de loi «~avenir professionnel~». Le gouvernement effectue une évaluation de la dotation qui sera allouée aux régions pour majorer le coût des contrats d’apprentissage, a précisé la ministre du Travail.

Article réservé à nos abonnés.

Par - Le 25 mai 2018.

C’est une des mesures phare du volet apprentissage du projet de loi «~avenir professionnel~». À l’avenir, les centres de formation des apprentis (CFA) ne seront plus financés par des subventions versées par les Régions. Leurs ressources varieront en fonction du nombre d’apprentis formés, sur la base d'un coût au contrat déterminé par les branches professionnelles. Cette disposition suscite interrogations et inquiétudes sur le terrain, selon plusieurs députés membres de la commission des affaires sociales de l’Assemblée nationale. «~Avec le financement au contrat, les sections d’apprentissage en sous-effectif sont sérieusement menacées de fermeture~», estime Joël Aviragnet (Nouvelle Gauche). Péréquation territoriale Le…

— La suite est réservée aux abonnés —

Centre Inffo vous conseille également

Afnor