La SNCF puise dans l’automobile sinistrée des compétences transférables

Article réservé à nos abonnés.

Par - Le 11 mai 2009.

300 candidats présélectionnés par Pôle emploi, CV en poche, avaient rendez-vous jeudi 7 mai avec les équipes de recrutement de la SNCF à la Maison de la chimie à Paris. Issus du secteur sinistré de l’automobile, ils tentaient leur chance pour décrocher un des 100 postes à pourvoir dans le dépannage et la maintenance des trains ou des 60 emplois proposés dans la conduite de trains franciliens ou TER de la SNCF. « Nous nous étions engagés vis-à-vis de François Fillon d’intégrer une vraie priorité à des salariés qui ont perdu leur emploi dans l’automobile. Car leur savoir-faire et leur…

— La suite est réservée aux abonnés —

Centre Inffo vous conseille également