Assises pour l’emploi des seniors en Paca : comment assurer la longévité professionnelle ?

Par - Le 05 mai 2010.

« Avec cette deuxième édition des Assises régionales pour l’emploi des seniors, une nouvelle étape a été franchie par rapport à la précédente édition qui s’est déroulée en 2007. Nous avons clarifié nos objectifs et nous avons ainsi débattu de la longévité professionnelle de l’emploi des seniors, ce qui n’était pas forcément évident en cette période de crise et de difficulté économique » explique Gérard Sorrentino, directeur régional des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail et de l’emploi de la région PACA (Direccte), dans un entretien accordé à Centre Inffo en marge de la manifestation.

Le 29 avril se sont ainsi déroulées à Marseille les Assises pour l’emploi des seniors en Paca. L’occasion de parler « compétences tout au long de la vie », « prise en compte de la gestion des âges dans les TPE et PME » (lire notre article) mais aussi de rappeler « l’apport de l’expérience à la vie de l’entreprise et à l’économie globale », de se demander « comment favoriser la transmission des savoirs » et enfin de poser « les conditions à la poursuite d’une activité en bonne santé ».

En Paca, les seniors représentent 37,9 % de la population contre 34,7 % en France. Le taux d’emploi des seniors en Paca est de 35,8 %, contre 37,4 % au niveau national. Les seniors sont surreprésentés dans les cinq premiers secteurs employeurs de Paca à savoir la santé et l’action sociale, l’administration publique, éducation, commerce de détail et enfin construction.

« C’est une mauvaise conception de l’efficacité économique de faire sans les seniors » affirme Gérard Sorrentino qui s’appuie notamment sur le discours de participants venus d’Europe du Nord qui ont expliqué à l’assistance que « l’emploi des seniors n’est pas seulement une question d’épanouissement personnel. Nous aurons un problème important de main d’œuvre dans le futur donc on ne peut pas se débarrasser des seniors, de leur savoir-faire et de leurs beaux gestes ». Le directeur de la Direccte rappelle aussi que le taux d’emploi des seniors est plus faible en France que dans les autres pays européens, même si l’intérêt d’accroître l’emploi des seniors est aujourd’hui reconnu par tous.

Chargé de conclure les Assises pour l’emploi des seniors en Paca, Gérard Sorrentino estime que « notre droit social constitue une boîte à outils ». Il se satisfait de l’obligation légale de négocier : « les accords seniors sont une formidable opportunité ». La Direccte a d’ailleurs créé un dispositif d’observation des accords seniors signés en Paca. « Cela permettra aux entreprises de s’inspirer des idées et stratégies des entreprises qui sont en avance » souligne Gérard Sorrentino, qui dénombre pour l’instant 1000 plans seniors reçus et autant d’accords. La Direccte attend beaucoup du projet législatif sur le dialogue social dans les petites et moyennes entreprises, les TPE-PME représentant l’essentiel du tissu économique en Paca.

Et le directeur régional des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail et de l’emploi de la région PACA de conclure sur l’importance de la santé pour assurer une longévité dans le travail : « c’est un problème qui ne doit pas être traité quand on devient senior, on doit s’en préoccuper dès l’entrée dans la vie active ».

[( Une charte et un accord de partenariat

Ces assises ont également été l’occasion de signer une charte et un accord de partenariat matérialisé par la création d’un comité d’initiative pour l’emploi des seniors au sein duquel la vingtaine de signataires se réunira tous les quatre mois. « Depuis 2007, nous nous sommes rendus compte que notre méthode d’approche du problème a gagné en vigueur et en précision grâce à l’association permanente des partenaires sociaux et des pouvoirs publics » explique Gérard Sorrentino.

Ont signé: La Direccte, l’Afpa, l’Agefiph, l’Agefos-PME, Opcalia, l’Apec, Pôle Emploi, la Chambre régionale des métiers Paca, la caisse régionale d’assurance maladie sud Est, le Fongecif Paca, la CFE-CGC Paca, la délégation régionale au droit des femmes et à l’égalité, l’observatoire régional des métiers, la CGPME, le Medef, l’Union professionnelle artisanale régionale de Paca, l’Union régionale CFTC Paca, l’Union régionale CFDT Paca.

Quatre problématiques ont été définies : soutenir l’émergence et de le développement des fonctions tutorales dans les entreprises; accompagner la transmission et la création d’entreprises ; conjuguer compétences des seniors et performance économique ; faciliter le retour à l’emploi des seniors privés d’emplois. Les partenaires tenteront également de faire reconnaître le comité comme membre du réseau européen formé lors du colloque de Göteborg en de juin 2007. )]

Centre Inffo vous conseille également

Afnor