Sept jeunes sur dix sortis de l’E2C Midi-Pyrénées en 2009 ont un emploi ou suivent une formation qualifiante

Par - Le 22 juin 2010.

L’unique Ecole de la deuxième chance de Midi-Pyrénées, située à Toulouse, ne compte pas moins de 70 % de sorties positives en 2009 selon une étude du Carif-Oref de la Région. Marc Martin, le directeur de l’E2C qui accueille 14 nouveaux élèves par mois est satisfait d’avoir pu « atteindre les mêmes chiffres que l’année précédente, alors que la crise est passée par là ». D’autant plus que « les difficultés sont de plus en plus nombreuses car nous accueillons de plus en plus de personnes bénéficiant de colis alimentaires, de plus en plus de jeunes femmes victimes de violences, de jeunes aux prises avec la justice ou encore de personnes victimes de surendettement ».

L’Ecole de la deuxième chance de Midi-Pyrénées peut également se targuer de bon résultats un an après la sortie des jeunes, puisque 60 % d’entre eux sont en sortie positive douze mois après l’EDC. Parmi eux, 50 % occupent un CDI à temps plein, 25 % un contrat en alternance et les 25 % restants ont repris une formation.

La clé de ce succès ? « Nous avons bien évidemment un accompagnement très renforcé pour chaque jeune. Ils ont tous des urgences sur le plan social que nous devons résoudre afin qu’ils aient envie de travailler. Nous leur offrons un cadre bienveillant, nous sommes en quelque sorte leur livret d’assurance. Par ailleurs, nos douze formateurs ont une double compétence : ils enseignent leur spécialité mais ont aussi une fonction très importante de coaching » précise Marc Martin.

Qui dit accompagnement renforcé, dit individualisation très forte en ce qui concerne la formation. « Sur neuf mois à l’E2C, on enlève trois mois en alternance, un mois pour les compétences de bases et il nous reste environ 4 à 5 mois pour leur réapprendre à apprendre. Car notre objectif est bien là : remettre ces jeunes, dont un tiers est de niveau VI, dans une logique d’apprentissage » poursuit le directeur de l’E2C qui a formé huit cents jeunes depuis sa création en 2004.

Ce qui explique également ces bons résultats est le réseau que s’est forgé l’E2C, puisqu’elle travaille avec 1500 entreprises. Elle entretient des contacts réguliers avec 500 d’entre elles. D’ailleurs, c’est avec une certaine fierté que Marc Martin évoque le partenariat mis en place depuis 2006 avec l’ERDF Midi-Pyrénées (gestionnaire du réseau public de distribution d’électricité en France). L’entreprise permet aux jeunes d’intégrer un bac professionnel électricité en trois ans. De son côté, l’E2C prépare les jeunes en amont et organise également un suivi scolaire de un à deux jours par mois pour les aider à rattraper le niveau. L’E2C a eu une première bachelière en 2009 et deux candidats « qui sont devenus les premiers de leur promotion » vont passer l’examen en 2010… Ce sont ainsi une vingtaine de jeunes qui ont intégré ERDF depuis 2006. Cette action a été lauréate des Trophées du développement durable organisés par EDF dans la catégorie « Développement durable sociétal ». Jean Paoletti, directeur territorial de Pyrénées Gascogne au sein d’ERDF, a profité de l’annonce des chiffres 2009 de l’E2C le 10 juin dernier pour remettre un chèque de contribution au titre de la taxe d’apprentissage.

L’essaimage régional de l’école de la deuxième chance de Toulouse est prévu prochainement.

Centre Inffo vous conseille également

Découvrez nos newsletters