Association des partenaires sociaux dans l’élaboration des CPRDF : à chaque région sa méthode, mais pour quels résultats ?

Alors que c’est la loi du 24 novembre 2009 qui institue la mise en œuvre de Contrats de plan régionaux de formation professionnelle, il y a, en France, autant de manières d’ élaborer un CPRDF que de Régions, soit vingt-six. Comment les partenaires sociaux sont-ils ou doivent-il être intégrés à ce processus ? Le séminaire Circé Consultants qui s’est déroulé à Paris le 19 janvier a tenté d’y répondre.

Par - Le 21 janvier 2011.

Si la plupart des Régions ont établi un diagnostic du PRDF mis en place en 2006 avec l’appui de leur Oref, reste que beaucoup de points varient, que ce soit le rôle du CCREFP, l’association des partenaires sociaux au processus d’élaboration, mais aussi le périmètre du CPRDF lui-même. C’est ainsi que l’Auvergne a présenté d’emblée ses priorités, alors que la Région Centre a créé une commission « C+For » spécialement pour la mise en place du CPRDF.

D’autres Régions telle que la Bretagne ou Midi-Pyrénées ont décidé de proposer des consultations très larges ouvertes au public qui le souhaite. En Pays de la Loire, il n’y a pas de CPRDF mais deux schémas régionaux qui concernent la jeunesse et l’emploi durable.

En Rhône-Alpes, Jacques Darve, responsable du CPRDF à la Région, a demandé que « l’intégralité des partenaires soit associée à l’élaboration du CPRDF même si l’Unsa et et la FSU n’ont pas le même degré d’implication que les autres ». Il souligne également que cette méthode, ce processus « a toujours été abordé sous la problématique de l’emploi comme finalité ». Pour travailler sur le CPRDF, trois groupes ayant une entrée différente, piloté chacun par un acteur, ont été mis en place : l’Etat pilote un groupe multi partenarial sur les publics concernés et la sécurisation des parcours professionnels, les partenaires sociaux pilotent un groupe qui concerne les secteurs d’activité, et enfin la Région travaille sur une entrée territoriale notamment avec les CTEF (Comités territoriaux emploi formation), instances fondées en 2006 selon le découpage des ZTEF (Zone territoriales emploi formation). « Si ces trois entrées ne sont pas croisées en permanence, la relation emploi–formation ne peut pas fonctionner », selon Jacques Darve. Mais la Région, qui avait une commission PRDF au sein de son CCREFP, se demande encore si elle va avoir une nouvelle commission avec trois orientations.

Alain Druelles, lui, ne « sait pas si c’est une opportunité ou une lacune que les partenaires sociaux soient engagés ». Ce qu’il souligne, c’est que rien ne se passera si l’un des signataires ne respecte pas le document produit. Il appelle donc à relativiser le débat juridique et à se concentrer davantage sur la dynamique de travail que l’élaboration des CPRDF suscitera, ou pas. Affaire à suivre !

Centre Inffo vous conseille également